Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur des entreprises

Grande consultation des entrepreneurs : Les chefs d’entreprise se tournent déjà vers 2024

2024, année Olympique… et, peut-être, meilleure pour les affaires ! Tel est l’espoir des chefs d’entreprise en cette fin d’année 2023. Les dirigeants restent préoccupés par les conséquences de l’inflation mais espèrent que les économies mondiale et française s’améliorent l’an prochain.
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Mardi 5 décembre 2023
Les points clefs pour novembre 2023
-Entreprises de 1 salarié ou plus

GCE-decembre2023-infographie_00.png

L’indicateur de l’optimisme stagne autour des 80 points pour les chefs d’entreprises comptant au moins un salarié : 79 ce mois-ci, en légère baisse de 2 points par rapport au mois dernier (81).

GCE-decembre2023-infographie_01.png

Si l’état d’esprit le plus courant parmi les dirigeants est que « c’était mieux hier » (41%, +1 point depuis octobre), un nombre croissant d’entre eux espère que « ce sera mieux demain » (23%, +8 points).

GCE-decembre2023-infographie_02.png

La majorité des dirigeants continue, malgré le ralentissement de l’inflation observé depuis la rentrée, de s’inquiéter de ses conséquences sur la viabilité de leur entreprise (52%, +3 points).

GCE-decembre2023-infographie_03.png

86% des chefs d’entreprise jugent que leur politique commerciale actuelle n’est pas optimale. Parmi eux, 67% l’estiment tout de même satisfaisante mais perfectible, mais 19% la trouvent peu satisfaisante voire inexistante.

GCE-decembre2023-infographie_04.png

Une courte majorité des dirigeants indique avoir mis en place au moins un dispositif de stratégie commerciale (52%), en premier lieu des indicateurs pour mesurer la performance (31%).

Ceux qui n’ont mis aucun dispositif en place s’expliquent par une structure trop petite, ne justifiant pas de déployer ces types de dispositifs (45%), et plus d’un tiers considère que cela ne correspond pas à leur culture d’entreprise (37%, première raison citée par les entreprises d’au moins 3 salariés ; 43%).

GCE-decembre2023-infographie_05.png

31% des dirigeants savent ce qu’est l´objectif ZAN, dont 11% seulement qui estiment disposer de suffisamment d´information concernant sa mise en oeuvre. Dès lors qu’ils sont informés, 87% s’y déclarent favorables.

 

 

Grande consultation des entrepreneurs : Les chefs d’entreprise se tournent déjà vers 2024 | CCI - Chambre de commerce et d'industrie (www.cci.fr)